MALADIE DE VERNEUIL

Manifestations, Symptômes, Précautions
Avis, Boutons, Aisselles, Pubis

 

 

Maladie de Verneuil : Définition

La maladie de Verneuil est également connue sous plusieurs autres noms comme l'hidrosadénite, l’acné apocrine ou encore la maladie de Velpeau.

La maladie de Verneuil est une forme d’hidradénite suppurée, une inflammation chronique de la peau entraînant l'apparition de nodules, d'abcès et de fistules inflammatoires qui affectent des parties du corps pourvues d'un certain type de glandes sudorales (dites apocrines) : Les aisselles, l'aine, les fesses et les seins.

La maladie de Verneuil se caractérise donc par des lésions nodulaires inflammatoires et douloureuses évoluant vers la suppuration et la fistulisation. Le plus souvent, ces lésions croissent, se brisent et évacuent leur pus.

La cicatrisation peut n’intervenir qu’après plusieurs récidives ! C'est notamment la raison pour laquelle la maladie de Verneuil est considérée comme une forme grave d'acné (acné inversa).

La maladie de Verneuil a tendance à ne se manifester qu’après la puberté et peut persister pendant des années, voire même s'aggraver avec le temps.

Un diagnostic et un traitement précoces peuvent aider à gérer les symptômes et à prévenir le développement de nouvelles lésions.

Maladie de Verneuil : Symptômes

La maladie de Verneuil se produit généralement autour des follicules pileux où se situent le plus grand nombre de glandes sudorales, telles que les aisselles, l'aine et la région anale.

Elle peut également se manifester dans les zones où la peau "frotte" en permanence, comme l'intérieur des cuisses, sous les seins ou entre les fesses.

La maladie de Verneuil peut affecter soit une seule zone, soit plusieurs zones du corps.

Signes et symptômes de la maladie de Verneuil :

  • Les points noirs
    Des petites zones de la peau sont piquées de points noirs qui apparaissent souvent par paire, suivant un motif dit à "double sens".
  • Des bosses rouges et tendres
    Ces bosses ou lésions nodulaires prennent souvent du volume, puis éclatent pour libérer le pus qui peut avoir une odeur désagréable. Des démangeaisons, des brûlures ainsi qu’une transpiration excessive peuvent accompagner ces "bosses".
  • Des "grumeaux douloureux" de la taille d’un petit pois
    Ces grumeaux durs, qui se développent sous la peau, peuvent persister pendant des années, croître et s’enflammer.
  • Des bosses ou des plaies béantes
    Ces plaies ouvertes peuvent guérir très lentement, voire pas du tout, ce qui conduit souvent à des cicatrices et au développement de crevasses sous la peau.

Lorsqu’elle se manifeste à la puberté, la maladie de Verneuil commence souvent avec une seule bosse douloureuse qui persiste pendant des semaines, voire même des mois.

Pour certaines personnes, la maladie de Verneuil s'aggrave progressivement et affecte plusieurs parties du corps. D'autres personnes ne subissent que de légers symptômes.

A noter que l'excès de poids, le stress, les changements hormonaux, la chaleur ou la transpiration excessive sont des facteurs qui peuvent aggraver les symptômes de la maladie de Verneuil.

Maladie de Verneuil : Consultation médicale

Des formes bénignes de la maladie de Verneuil peuvent être traitées avec des soins à domicile.

Mais si l'état ne s'améliore pas au bout d’une à deux semaines et que les symptômes apparaissent sur plusieurs endroits du corps, consultez votre médecin ou un dermatologue.

 

Maladie de Verneuil : Causes

La maladie de Verneuil se développe lorsque les glandes sébacées et les ouvertures des follicules pileux sont bouchées par du liquide, ainsi que par des cellules mortes de la peau ou d'autres matières libérées entourant les glandes sudoripares apocrines.

Lorsque ces substances se mélangent au sébum produit par les glandes sébacées, elles peuvent être piégées et s’étendre aux tissus environnants. Les bactéries peuvent alors déclencher une infection et une inflammation.

On ne sait pas pourquoi ce blocage se produit, mais un certain nombre de facteurs peuvent jouer un rôle, tels que : 

  • Les hormones
  • La génétique
  • Le tabagisme
  • L'excès de poids
  • Etc.

Parfois, la maladie de Verneuil s’accompagne d'autres maladies, comme la maladie de Crohn ou la maladie de Basedow.

Facteurs de risques de la maladie de Verneuil

La maladie de Verneuil se produit sans distinction de race ni de groupe ethnique.

Pour autant, il semble que certaines typologie de personnes puissent être davantage à risque, telles que :

  • Les femmes ménopausées sont plus susceptibles de développer la maladie de Verneuil. La raison en est encore inconnue.
  • Entre l'âge de la puberté et la quarantaine : La maladie de Verneuil touche effectivement rarement les enfants et les adultes âgés de plus de 40 ans.
  • Les antécédents familiaux. Les personnes ayant des antécédents familiaux de la maladie de Verneuil augmentent leur risque de développer la maladie.

 

 

Maladie de Verneuil : Complications

La maladie de Verneuil entraîne souvent des complications lorsque la maladie est sévère et persistante. Ces complications peuvent être :

  • Des fistules
    Des fistules ou des tunnels qui se relient et forment un réseau sous la peau
  • Des cicatrices et des changements de la peau
    La maladie de Verneuil sévère peut laisser de grandes cicatrices épaisses et une plaie irritée peut entrainer une hyperpigmentation de la peau sous forme de plaque.
  • Limiter les déplacements
    La maladie de Verneuil peut engendrer des difficultés à se déplacer et donc des mouvement limités ou douloureux, surtout quand la maladie affecte les aisselles ou les cuisses.
  • La cellulite
    La maladie de Verneuil est une infection bactérienne potentiellement grave qui peut laisser apparaître une sorte de zone de gonflement : Il s'agit d'une inflammation de la peau qui peut se propager rapidement. Bien que l'infection initiale puisse être superficielle, elle peut éventuellement affecter les tissus sous-jacents de la peau et la circulation sanguine.

 

 

Maladie de Verneuil : Diagnostic

Pour établir un diagnostic sur la maladie de Verneuil, votre médecin peut vous poser des questions sur vos symptômes et vos antécédents médicaux, examiner votre peau ou encore faire réaliser des analyses de sang.

Si les plaies sont purulentes, votre médecin peut envoyer un échantillon du liquide à un laboratoire pour le faire analyse, afin de pouvoir exclure d'autres affections cutanées telles que la tuberculose de la peau.

Traitements et médicaments pour la maladie de Verneuil

Il n'existe aucun remède pour la maladie de Verneuil. Mais un traitement précoce peut aider à gérer les symptômes et à prévenir le développement de nouvelles lésions.

Les traitements de la maladie de Verneuil dépendent de l'étendue des zones touchées et si les plaies sont douloureuses ou infectées.

  • Les cas bénins de la maladie de Verneuil peuvent être traités avec des soins à domicile par des lavages réguliers avec un savon antibactérien et l’application de compresses chaudes.
  • Les cas modérés de la maladie de Verneuil peuvent exiger des médicaments tels que ceux que des crèmes sur les zones touchées (médicaments topiques) ou ceux à prendre par voie orale.

Maladie de Verneuil : Liste de médicaments possibles

  • Antibiotiques
    Les antibiotiques sont à prendre sur une longue période au début de la maladie de Verneuil, dans le but de combattre l'infection et d’aider la prévention de futures éclosions ou d’aggravation de la maladie.
  • Médicaments rétinoïdes par voie orale
    Ces médicaments sont généralement à prendre dans l'objectif d'arrêter les fonctions des glandes sébacées. Ces médicaments peuvent aider à prévenir le colmatage des follicules pileux.
  • Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens
    Ceux-ci étaient, il y a quelques années, parfois prescrits pour soulager la douleur la douleur et l'enflure. Mais aujourd'hui, tout comme la cortisone, les anti-inflammatoire sont proscrits car ils ont été reconnus comme facteurs aggravants de la maladie.
  • Corticostéroïdes ou immunosuppresseurs
    Ces médicaments peuvent aider à réduire l'inflammation, en particulier dans les premiers stades de la maladie de Verneuil.
  • Facteur de nécrose tumorale
    Ces médicaments sont prometteurs dans le traitement de la maladie de Verneuil. Ils ne peuvent être utilisés que dans le court-terme en raison des risques liés à une utilisation prolongée.

Maladie de Verneuil : Chirurgie

Dans les cas graves ou persistants de la maladie de Verneuil ou dans le cas de lésions profondes, la chirurgie peut être nécessaire.

  • Incision et drainage
    Le drainage chirurgical ou la suppression des lésions peut être une option lorsque la maladie de Verneuil implique un espace unique et de petite taille. Cependant, ce traitement ne prévient pas la récidive de la maladie et est généralement utilisé pour le soulagement à court terme.
  • Elimination de la peau et de la chair
    L’élimination de la peau et de la chair peuvent augmenter la guérison des lésions et minimiser les cicatrices. Ce qui n'empêche toutefois pas la maladie de Verneuil de réapparaitre au niveau de la zone traitée ou d'une autre partie du corps.
  • L'ablation chirurgicale
    Le traitement chirurgical des symptômes récurrents ou graves consiste en l'ablation de toute la peau concernée suivie d'une greffe directe avec des lambeaux de peau en prélevant de la peau sur une zone de votre corps et en la plaçant sur une autre zone du corps. L'ablation chirurgicale complète des zones touchées par la maladie de Verneuil peut traiter la partie affectée, mais n'empêche pas la maladie de se manifester dans d'autres secteurs.

Maladie de Verneuil : Récidive

L'obésité, une élimination incomplète ou des infections cutanées permanentes peuvent augmenter les risques de récidive de la maladie de Verneuil, même après un traitement chirurgical.

 

 

Maladie de Verneuil : Recommandations

Voici quelques suggestions et recommandations qui peuvent vous aider à soulager l'inconfort, accélérer la guérison et prévenir la propagation de l'infection liée à la maladie de Verneuil.

  • Appliquer des compresses chaudes
    Un gant de toilette chaud ou une compresse peut aider à réduire l'enflure.
  • Gardez la zone touchée propre
    Lavez délicatement les zones touchées par la maladie de Verneuil, avec un savon antibactérien. Après le lavage, appliquer un antibiotique autour de la plaie.
  • Portez des vêtements amples
    Des vêtements amples et des sous-vêtements légers peuvent aider à prévenir les irritations de la peau, tandis que des vêtements synthétiques et moulants peuvent irriter votre peau.
  • Éviter de se raser
    Le rasage peut irriter les zones touchées par la maladie de Verneuil.
  • Ne pas fumer
    Aucune étude scientifique n'a été réalisée sur les effets du sevrage tabagique sur la maladie de Verneuil. Cependant, l'arrêt du tabac a de nombreux avantages pour la santé et peut améliorer le cours de la maladie.
  • Perdre du poids
    L'excès de poids augmente le nombre de zones où la peau se frotte - par exemple, entre les plis de la peau – ce qui provoque des frictions, une augmentation de la transpiration et la croissance bactérienne. Bien que la perte de poids ne guérisse pas la maladie de Verneuil, elle peut en améliorer les symptômes.

 

 Les informations données sur ce site ne sauraient engager l’auteur et ne sont données qu’à titre informatif. Aussi, consultez un professionnel de la santé pour toute question concernant la maladie de Verneuil.

 

Maladie de Verneuil : Forum et témoignages

Votre expérience sur la maladie de Verneuil peut être intéressante pour les autres. Pensez-y !

Nous vous proposons de laisser vos commentaires dans le forum ci-dessous.

 

Commentaires  

Bonjour 0 Bonjour
J'ai oublié !
Arrêt du tabac pendant 1 an. Je me sentais mieux, mais toujours aucun effet sur Verneuil...
01-07-2015 09:45
Bonjour 0 Bonjour
Bonjour à tous !
Maladie de Verneuil (fesses et aines) depuis plus de 25 ans.
Zinc : inefficace.
3 mois sans gluten ni lactose : je me sentais mieux, mais aucun effet sur Verneuil.
Antibiothérapie : Leger mieux mais trop d'effets indésirables.

J'ai trouvé du mieux en faisant du sport,
Avec les huiles essentielles (Palmarosa en application directe après la douche) et Origan compact(Attenti on danger !) en cas de crise.
J'ai vraiment l'impression que ça va mieux, malheusement je ne trouve aucun renseignements sérieux sur les huiles essentielles et j'ai l'impression de m'adresser à des gourous...
Si quelqu'un a des renseignements sérieux la-dessus, je suis preneur...

Bon courage à tous.
01-07-2015 09:29
Anaïs Blanche +1 Anaïs Blanche
Bonjour, j'ai cette foutue maladie depuis bientot 2 ans (j'ai 20 ans), je me suis fait opérer 11 fois dans l'aine etrester 9mois allité et sa n'as rien changer, tous les 2/3 jours j'ai un nouveau nodule qui apparait que j'arrive a retirer avec un scalpel.
Mais depuis quelques jours j'ai une douleur sur le menton et se matin en me reveillant je voie une grosseur, je suis pratiquement sur que ces un nodule !
Est ce que quelqu'un a une solution pour retirerun nodule sur le visage sans laisser de traces ?
( je voulais retourner une enième fois aux urgences mais je n'est pas envie d'avoir une horrible cicatrice comme j'ai dans l'haine (sur 10cm) sur le visage )
J'attends vos reponses avec beaucoup d'impatiente !!!
Merci ;-)
26-06-2015 11:34
tzarine 0 tzarine
Enfin, je mets un nom sur ce qui me pourrit la vie depuis si longtemps. Le pire c'est que les gens ne connaissent pas le problème et lorsqu'on essaie d'en parler on a droit au jugement dans le regard qui semble dire "ben, lave-toi".
Une forme aggravée d'acné, j'y crois sans problème, ayant été bien touchée par l'acné et autres points noirs à l'adolescence (heureusement pas sur le visage). Mais du coup, j'ai très envie d'étrangler mon médecin de famille qui m'avait dit lorsque j'avais 16 ans : "courage, encore 2-3 années à tenir puis l'acné ne sera plus qu'un mauvais souvenir" ;)
20-06-2015 17:23
DERRICHE Catherine 0 DERRICHE Catherine
Bonjour à chacun/chacune :-)

Je m'interresse depuis quelques temps à l'alimentation sans gluten et sans lait avec Jacqueline Lagacé ( site internet du même nom), et je me demande si certains ou tous auraient des bénéfices à l'adopter........
Cette alimentation est anti-inflammato ire et donc il pourrait y avoir des bénéfices à la mettre en place pour vous aider à ce niveau là.

Je suis infirmière mais ne connaissais pas encore cette maladie si douloureuse et handicapante, bon courage!

Cordialement Catherine
16-06-2015 10:52
Nessa 0 Nessa
A bout
14-06-2015 00:26
Nessa 0 Nessa
Bonsoir tout le monde, je suis un peux perdue car j'ai des grosseur impossible à percer au niveau de l'aine des deux côté ces grosseur son très douloureuse souvent impossible à percer ou juste un léger liquide suivi de sang sors! J'ai vu ma dermatologue mon médecin et mon gynécologue qui me sorte trois version différente la première acné au niveau de l'aine, la deuxième poil incarné, et la troisième furoncle ou abcès! Ayant lu vos expériences aux niveau de maladie de verneuil! Comment me rassurer car je trouve quand même assez proche ce que j'ai est cette maladie. Ou ma dermatologue me l'aurait quand même détecter car elle suit de près une personne atteinte de la maladie verneuil! Merci d'avance pour vos réponse & courage! Même si ça nous mine le moral!
14-06-2015 00:23
caroline 0 caroline
J ai la maladie de Verneuil depuis l'age de 7ans . J'étais pubert a l'age de 4ans ce qu i n a pas arrangé les choses.
On m'a donné des tonne de médicaments, hospitalisation avec baxter et enfin depuis 3ans je mets un nom sur cette maladie. (J ai 32ans )
Cette maladie est tres contraignante surtout en été ou je me refuse d’être les bras nu sans manche et surtout toujours avec un tee shirt de rechange sur moi lorsque je vais chez quelqu un. J'ai une plaie ouverte depuis plus de 6ans et elle ne se referme pas en dessous de mon bras.
09-06-2015 13:45
caroline 0 caroline
j'ai cette maladie depuis 7 ans je suis au stade 2 voir 3. Cela se situe au niveau de l'aine et je peux vous dire que c'es super handicapant des qu'il a des grosseurs ( ne peux plus marcher, s'assoir....). J'essaie d'en parler avec ma famille mais personne ne peut comprendre la douleur que je ressens vu que je suis la seule a l'avoir. Niveau sexuelle j'ai eu beaucoup de mal a expliquer a mon copain pourquoi je voulais pas qu'il voit etant donner que j'ai des cicatrices de partout. J'ai subis 3 operations pour le meme bouton qui est revenu a chaque fois. Les medicaments ne me font rien en cas de grosse crise. Je suis un peu perdue,quel medecin dois je aller voir??? pensez vous que je devrais penser a faire une ablation total de la chair et de la peau pour que ce put*** de truc me laisse enfin tranquille et arrete de mz faire souffrir? merci a tous pour vos reponses :'(
08-06-2015 01:26
Babeth -1 Babeth
Bonsoir moi aussi j ài cette saleté de maladie(stade 2 préske 3) j ài suivi un traitement 3 antibio bien supporté je l ài eu pendant un an et plus de poussée ou si peu le reve!! Préske .....j ài arrete en octobre et Ca va plus de grosses poussées mais les séquelles sont bien visibles située sous les aisselles mon dermato spécialiste de la maladie de verneuil veut que je me fasse opérer pour être débarrassée complètement j ài gu le chirurgien aujourd hui il veut m opérer les 2 bras en meme temps mi juillet tout Ca va trop vite je ne sais pas koi faire
01-06-2015 19:14
Amandine +1 Amandine
Tessa,
C'est normal que tu es peur nous sommes tous passés par la.
As tu vu un spécialiste de la maladie de verneuil ?
Malheureusement , etre négative n'améliore pas la maladie. Le stress est un facteur important. Je sais c'est facile à dire mais il faut aussi stresser le moins possible. Pour les aisselles, est ce que tu t'es renseignée sur l'épilation au laser ? J'avais le même problème que toi a l'aine et j'ai fait du laser et maintenant c'est super.
N'est pas honte de toi, c'est une maladie, tu n'y es pour rien. Essaie de parler a des gens de confiance autour de toi pour "dédramatiser" et n'hésite pas à parler de tes craintes sur ce forum !
01-06-2015 16:33
Tessa 0 Tessa
Bonjour, je m'appelle Tessa j'ai 15 ans et j'ai cette maladie depuis novembre 2014 où j'ai aussi eu ma première

opération cela me fait énormément peur je souffre je ne peux plus rien faire j'ai honte de mon corp je me suis fait

opérer de l'ésselle gauche la cicatrice et attroce de plus elle est super sensible je deteste les poils et continue de me rasé.....

cela peut enpiré ? je peux me faire soigné ? ai_je raison d'avoir peur ? j'ai honte aidez- moi s'il vous plait........ chaque soir chaque jour je pleur de honte et de haine au moment ou j'écris ça je suis en cours j'ai tellement peur que cela m'atteint au niveau de ma scolarité..
01-06-2015 14:18
Margotte 0 Margotte
Coucou a tous,

Moi ca fait 10 ans que j ai cette p... de connerie en ce moment pleine crise un a eclater tout seul avec des boule de sang coagule et la l autre ne veux pas sortir je souffre 40 de fievre mal a marche enervee fatiguee je suis allez plusieurs fois a l hopital ils ouvrent mais c tout les medocs n en parlons pas et les medecins me dist vous avez de la chance c rien merde c rien j ai l entre jambe defigure par les cicatrices et la ca commence a se rejoindre de boutons en boutons du coup des boules comme des balles de golf se forment.
A part l exomedine de la creme on me.donne rien car allergique au medoc qui repousse un peu. Bon courage a tous ... je vais essayer d allez dormir car la 3 jours de fievre de stress ....
30-05-2015 19:20
romane 0 romane
bonjour,
mon conjoint a cette maladie depuis la fin de son adolescence. il a vu des dermato, médecin, ... traitement antibiotique, crème, ... Il en peu plus, n'a plus destime pour lui et n'aime pas se montré torse nus en public.
La maladie est situer au niveau des aisselles, dans toute la moiter du dos, parfois au niveau pubien.
Quelque gestes quotidiens prescrit part un médecin pour limité les poussées : 2 douches par jours avec du gel douche peau sensible, plus de linge en matière synthétique, de la lessive peau sensible, une alimentation équilibré, beaucoup de soleil et des bain dans la mer (le sel assèche les nodules).
Mais il ne faut pas oublier qu'il n’existe pas de formule magique!! bonjour courage à tous!! N'oublier pas vous êtes beau et la maladie n'y change rien!!
25-05-2015 11:33
Julie +2 Julie
j'ai cette maladie depuis mes 14 ans, maladie découverte à 20 ans et j'en est 25 actuellement.
J'ai eu droit aux antibiotiques, aux lotions, aux soins, aux incisions sous anesthésie local à plusieurs reprises et le 18 mars dernier j'ai eu droit à la fameuse opération de l'ablation de la peau contaminée inter et sous mammaire et Apres une opération lourde et tres tres douloureuse je cicatrice à peine que j'ai déjà deux abcès qui viennent de sortir juste sur mes cicatrices toutes fraîches et j'ai mal. Donc je suis désespérer d'avoir autant souffert pendant des années et particulièremen t ces deux derniers mois pour rien !!!
23-05-2015 08:26
Fabien +1 Fabien
Suite du 1er post car trop long

il y a un mois il y en a un qui s est logé a ras d un tésticule,en 48h rebelotte urgence et risque d imputation du dis tésticule.heure usement il c est vider avant l operation.et ce mattin rebelotte il revient.cela dit j ai toujour pus le cacher a mes compagnes.et ma femme actuel étant du milieux médicale ne me juge pas et me plaint plutot.
ma grosse crainte est pour mes 4 enfants.et pour conclures je dirait a tous et toutes courage et ne baisser jamais les bras.il y a plus malheureux que nous. sur ce bonne journée a tous
22-05-2015 08:56
Fabien -1 Fabien
Bonjour je vient de tomber sur ce site.et pares avoir lu beaucoup de témoignage je voudrais apporter le mien.
j ai eu les 1er symptomes vers mes 20 ans j en ai maintenant bientot 46.
au debut etant honteux de montrer mes fesses j incisai avec un cutter pour tout vider.mes fesses ressembles a un champ de mine.arriver un moment un abces s est déclarer a ras de l anus.en 48H je me suis retrouver au urgences avec pronostic vital engager gros risque de séptisémie.apér é sous anéstésie total.et tout le tralala.mais c est la qu ont ma parlé de cette maladie.Les antibios me ruinent l éstomac pire qu une gastro.
22-05-2015 08:56
cadres +2 cadres
Bonjour a vous tous qui on cette maladie moi aussi j ai eu cette maladie pendant 10 ans et maintenant Je suis guerri je vous laisse mon portable si vous voulez des renseignement ç avec plaisir si je peut vous aidé ç le 0633980438 je m appelle pascal et je suis de Carcassonne n hésitaient surtout pas a m appelles ça sera avec un grand plaisir. Cordialement pascal
21-05-2015 18:36
Guillaume +2 Guillaume
Bonjour à tous ceux qui ont cette foutue maladie .

J'ai 27 ans et cela fait maintenant 3 ans que je suis atteint de Verneuil .

Après deux opérations et plusieurs médicaments, j'ai enfin trouvé un spécialiste de la maladie .

Je l'ai rencontré en février et l'ai revu en Mai .

Il m'a mis en place un traitement sur plusieurs mois à bases d'antibiotiques .

Depuis ce jour, mes poussées se sont vraiment espacées et je garde espoir qu'un jour tout disparaisse .

Contactez moi par mail si vous voulez ces coordonnées !

Courage à tous .
21-05-2015 18:04
féépaschier -2 féépaschier
Citation en provenance du commentaire précédent de Amelie :
Bonjour,
J'ai 21 ans et j'ai cette maladie depuis plusieurs année (Transmise par ma mère). Depuis quelque emps je vois quelqu'un et j'ai peur de lui parler de cette maladie et surtout comment lui-dire ?


Bonjour Amélie,
Il me semble que pour parler de ça il te faut d'abord avoir une grande confiance vis à vis de la personne avec qui tu le partages. Je pense aussi que, ce qui peut t'aider, c'est de bien connaître la maladie. D'échanger avec ton médecin d'abord pour que tu puisses répondre "objectivement" aux éventuelles questions de ton partenaire. Je crois qu'il faut se montrer rassurant. Je me souviens avoir posé la question de la contagion, si il y avait des risques pour le partenaire, comment dédramatiser la situation... Je crois aussi qu'il est important qu'il comprenne ce que tu ressens par rapport à ta maladie, que c'est quelque chose de difficile à aborder, et aussi la grande pudeur que ça peut susciter.
20-05-2015 10:08
Amelie 0 Amelie
Bonjour,
J'ai 21 ans et j'ai cette maladie depuis plusieurs année (Transmise par ma mère). Depuis quelque emps je vois quelqu'un et j'ai peur de lui parler de cette maladie et surtout comment lui-dire ?
19-05-2015 20:42
Sabrina 0 Sabrina
(suite) Le dermatho m'a donc appelé pour que j’arrête le traitement. Vraiment dommage car mis à part quelques effets secondaires je n'avais plus de poussées du tout. Je n'ai pas utilisé une compresse depuis 3 semaines le rêve!! Le dermatho m'a donc dit de reprendre le traitement qu'en cas de poussée mais je suis triste de savoir que ça va revenir. Voila je voulais partager avec des personnes qui comme moi subisse cette maladie et j’espère qu'un jour il existera un traitement à vie pour que jamais ne revienne ces foutus abcès!!!
13-05-2015 14:30
Sabrina 0 Sabrina
Bonjour, je viens sur ce forum pour discuter de cette maladie de m.... avec vous. Je suis atteinte de la maladie de verneuil depuis l'age de 16 ans (j'en ai 31) et on a mis un nom sur ma maladie depuis 4 ans seulement après plusieurs abcès, opérations, etc... Il y a 3 semaines j'ai été voir un très bon dermatologue qui m'a prescrit un traitement (Dalacine + Rifadine) je me suis dis miracle enfin je vais pouvoir vivre normalement!! Sauf que j'ai fais une prise de sang au bout de 15 jours de traitement et celui ci ne me convient pas il augmente fortement mes transaminases soit une lésion au foie :(.
13-05-2015 14:29
Tais -1 Tais
suite,
je ne garde plus cette histoire pour moi et je me rends compte que je ne suis pas seule a être dans l'ignorance sur cette maladie. ma prochaine bataille sera la perte de poids. qui s’avère être un élément aggravant jusqu' a 2 fois de la maladie. Je souhaite du courage à tous ceux qui en souffrent et que surtout il ne faut pas avoir peur d'en parler car un jour ou l'autre j'ai foi que l'on finira par trouver une solution définitive a cette maladie. Amicalement.
08-05-2015 23:42
Tais +1 Tais
suite,
Tous cela engendre en 3 ans une prise de poids conséquente (25 kilos) et plus de gonflement 1 a 2 fois par mois sous les 2 aisselles, le bas du dos et les entres jambes. il y a 9 mois suite a un déménagement je change de médecin traitant et mon mari me pousse a en parler. Enfin on met un nom sur tout cela "Maladie de Verneuil", je rencontre immédiatement un dermatologiste spécialisé qui me propose un traitement de 6 mois sous doxycycline, puis enfin une amélioration, plus de gonflement dans la région pubienne, le bas du dos et l'aisselle gauche que très rarement. seul persiste le bras droit. Donc il m'a conseillé la chirurgie, l'ablation définitive des glandes apocrines. j'en suis a 17 jours après l'opération, c'est contraignant car il y a les pansements tous les jours, mais c'est en bonne voie de cicatrisation. Je dois cependant continuer le traitement pour encore 2 mois de Doxycycline et je reverrais mon dermato. je ne garde plus cette histoire pour moi et je me rends
08-05-2015 23:40
Tais 0 Tais
Bonjour à toutes et à tous,
J'ai eu mon premier gonflement vers 20 ans, au niveau pubien, pensant que c'était du au rasage j'ai laissé passer. Plus tard, j'ai eu des récidives traité par mon médecin avec une ponction a vif (pas agréable du tout) et pommade (flammazine). j'ai de l'acnée mais qui passe avec le remplacement de ma pilule. Vers 24 ans mon premier gonflement de l'aisselle est apparu, également traiter pas ponction puis méchage avec infirmière jusqu’à cicatrisation. Le temps passe avec boulot et enfants, on supporte la douleur et on n'en parle plus car on a peur de se faire charcuter encore. les médecins s'accumulent avec des traitements d’anti-inflamma toire et antibiotique sans succès. Entre temps a 26 ans le verdict tombe hyperthyroïdie, je suis un traitement lourd pdt 3 ans sans succès et un goitre qui ne cesse d'augmenter, viens l’ablation de la glande thyroïdienne a 29 ans, qui s’avère après examen cancéreuse. Viennent les traitements sous iode.
08-05-2015 23:39

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Les informations sur la MALADIE DE VERNEUIL peuvent intéresser vos ami(e)s

Partagez le site pour qu'eux aussi puissent en prendre connaissance