Cellulite

Les informations sur la maladie de Verneuil peuvent intéresser des ami(e)s

Partagez le site pour qu'eux aussi puissent en profiter !

MALADIE DE VERNEUIL

Manifestations, Symptômes, Précautions, Dépistage, Tabac
Avis, Boutons, Aisselles, Pubis, Stade

 

 

Maladie de Verneuil : Définition

La maladie de Verneuil est également connue sous plusieurs autres noms comme l'hidrosadénite, l’acné apocrine ou encore la maladie de Velpeau.

La maladie de Verneuil est une forme d’hidradénite suppurée, une inflammation chronique de la peau entraînant l'apparition de nodules, d'abcès et de fistules inflammatoires qui affectent des parties du corps pourvues d'un certain type de glandes sudorales (dites apocrines) : Les aisselles, l'aine, les fesses et les seins.

La maladie de Verneuil se caractérise donc par des lésions nodulaires inflammatoires et douloureuses évoluant vers la suppuration et la fistulisation. Le plus souvent, ces lésions croissent, se brisent et évacuent leur pus.

La cicatrisation peut n’intervenir qu’après plusieurs récidives ! C'est notamment la raison pour laquelle la maladie de Verneuil est considérée comme une forme grave d'acné (acné inversa).

La maladie de Verneuil a tendance à ne se manifester qu’après la puberté et peut persister pendant des années, voire même s'aggraver avec le temps.

Un diagnostic et un traitement précoces peuvent aider à gérer les symptômes et à prévenir le développement de nouvelles lésions.

Maladie de Verneuil : Symptômes

La maladie de Verneuil se produit généralement autour des follicules pileux où se situent le plus grand nombre de glandes sudorales, telles que les aisselles, l'aine et la région anale.

Elle peut également se manifester dans les zones où la peau "frotte" en permanence, comme l'intérieur des cuisses, sous les seins ou entre les fesses.

La maladie de Verneuil peut affecter soit une seule zone, soit plusieurs zones du corps.

Signes et symptômes de la maladie de Verneuil :

  • Les points noirs
    Des petites zones de la peau sont piquées de points noirs qui apparaissent souvent par paire, suivant un motif dit à "double sens".
  • Des bosses rouges et tendres
    Ces bosses ou lésions nodulaires prennent souvent du volume, puis éclatent pour libérer le pus qui peut avoir une odeur désagréable. Des démangeaisons, des brûlures ainsi qu’une transpiration excessive peuvent accompagner ces "bosses".
  • Des "grumeaux douloureux" de la taille d’un petit pois
    Ces grumeaux durs, qui se développent sous la peau, peuvent persister pendant des années, croître et s’enflammer.
  • Des bosses ou des plaies béantes
    Ces plaies ouvertes peuvent guérir très lentement, voire pas du tout, ce qui conduit souvent à des cicatrices et au développement de crevasses sous la peau.

Lorsqu’elle se manifeste à la puberté, la maladie de Verneuil commence souvent avec une seule bosse douloureuse qui persiste pendant des semaines, voire même des mois.

Pour certaines personnes, la maladie de Verneuil s'aggrave progressivement et affecte plusieurs parties du corps. D'autres personnes ne subissent que de légers symptômes.

A noter que l'excès de poids, le stress, les changements hormonaux, la chaleur ou la transpiration excessive sont des facteurs qui peuvent aggraver les symptômes de la maladie de Verneuil.

Maladie de Verneuil : Consultation médicale

Des formes bénignes de la maladie de Verneuil peuvent être traitées avec des soins à domicile.

Mais si l'état ne s'améliore pas au bout d’une à deux semaines et que les symptômes apparaissent sur plusieurs endroits du corps, consultez votre médecin ou un dermatologue.

 

Maladie de Verneuil : Causes

La maladie de Verneuil se développe lorsque les glandes sébacées et les ouvertures des follicules pileux sont bouchées par du liquide, ainsi que par des cellules mortes de la peau ou d'autres matières libérées entourant les glandes sudoripares apocrines.

Lorsque ces substances se mélangent au sébum produit par les glandes sébacées, elles peuvent être piégées et s’étendre aux tissus environnants. Les bactéries peuvent alors déclencher une infection et une inflammation.

On ne sait pas pourquoi ce blocage se produit, mais un certain nombre de facteurs peuvent jouer un rôle, tels que : 

  • Les hormones
  • La génétique
  • Le tabagisme
  • L'excès de poids
  • Etc.

Parfois, la maladie de Verneuil s’accompagne d'autres maladies, comme la maladie de Crohn ou la maladie de Basedow.

Facteurs de risques de la maladie de Verneuil

La maladie de Verneuil se produit sans distinction de race ni de groupe ethnique.

Pour autant, il semble que certaines typologie de personnes puissent être davantage à risque, telles que :

  • Les femmes ménopausées sont plus susceptibles de développer la maladie de Verneuil. La raison en est encore inconnue.
  • Entre l'âge de la puberté et la quarantaine : La maladie de Verneuil touche effectivement rarement les enfants et les adultes âgés de plus de 40 ans.
  • Les antécédents familiaux. Les personnes ayant des antécédents familiaux de la maladie de Verneuil augmentent leur risque de développer la maladie.

 

 

Maladie de Verneuil : Complications

La maladie de Verneuil entraîne souvent des complications lorsque la maladie est sévère et persistante. Ces complications peuvent être :

  • Des fistules
    Des fistules ou des tunnels qui se relient et forment un réseau sous la peau
  • Des cicatrices et des changements de la peau
    La maladie de Verneuil sévère peut laisser de grandes cicatrices épaisses et une plaie irritée peut entrainer une hyperpigmentation de la peau sous forme de plaque.
  • Limiter les déplacements
    La maladie de Verneuil peut engendrer des difficultés à se déplacer et donc des mouvement limités ou douloureux, surtout quand la maladie affecte les aisselles ou les cuisses.
  • La cellulite
    La maladie de Verneuil est une infection bactérienne potentiellement grave qui peut laisser apparaître une sorte de zone de gonflement : Il s'agit d'une inflammation de la peau qui peut se propager rapidement. Bien que l'infection initiale puisse être superficielle, elle peut éventuellement affecter les tissus sous-jacents de la peau et la circulation sanguine.

Maladie de Verneuil : Diagnostic

Pour établir un diagnostic sur la maladie de Verneuil, votre médecin peut vous poser des questions sur vos symptômes et vos antécédents médicaux, examiner votre peau ou encore faire réaliser des analyses de sang.

Si les plaies sont purulentes, votre médecin peut envoyer un échantillon du liquide à un laboratoire pour le faire analyse, afin de pouvoir exclure d'autres affections cutanées telles que la tuberculose de la peau.

Traitements et médicaments pour la maladie de Verneuil

Il n'existe aucun remède pour la maladie de Verneuil. Mais un traitement précoce peut aider à gérer les symptômes et à prévenir le développement de nouvelles lésions.

Les traitements de la maladie de Verneuil dépendent de l'étendue des zones touchées et si les plaies sont douloureuses ou infectées.

  • Les cas bénins de la maladie de Verneuil peuvent être traités avec des soins à domicile par des lavages réguliers avec un savon antibactérien et l’application de compresses chaudes.
  • Les cas modérés de la maladie de Verneuil peuvent exiger des médicaments tels que ceux que des crèmes sur les zones touchées (médicaments topiques) ou ceux à prendre par voie orale.

Maladie de Verneuil : Liste de médicaments possibles

  • Antibiotiques
    Les antibiotiques sont à prendre sur une longue période au début de la maladie de Verneuil, dans le but de combattre l'infection et d’aider la prévention de futures éclosions ou d’aggravation de la maladie.
  • Médicaments rétinoïdes par voie orale
    Ces médicaments sont généralement à prendre dans l'objectif d'arrêter les fonctions des glandes sébacées. Ces médicaments peuvent aider à prévenir le colmatage des follicules pileux.
  • Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens
    Ceux-ci peuvent aider à soulager la douleur et l'enflure.
  • Corticostéroïdes ou immunosuppresseurs
    Ces médicaments peuvent aider à réduire l'inflammation, en particulier dans les premiers stades de la maladie de Verneuil.
  • Facteur de nécrose tumorale
    Ces médicaments sont prometteurs dans le traitement de la maladie de Verneuil. Ils ne peuvent être utilisés que dans le court-terme en raison des risques liés à une utilisation prolongée.

Maladie de Verneuil : Chirurgie

Dans les cas graves ou persistants de la maladie de Verneuil ou dans le cas de lésions profondes, la chirurgie peut être nécessaire.

  • Incision et drainage
    Le drainage chirurgical ou la suppression des lésions peut être une option lorsque la maladie de Verneuil implique un espace unique et de petite taille. Cependant, ce traitement ne prévient pas la récidive de la maladie et est généralement utilisé pour le soulagement à court terme.
  • Elimination de la peau et de la chair
    L’élimination de la peau et de la chair peuvent augmenter la guérison des lésions et minimiser les cicatrices. Ce qui n'empêche toutefois pas la maladie de Verneuil de réapparaitre au niveau de la zone traitée ou d'une autre partie du corps.
  • L'ablation chirurgicale
    Le traitement chirurgical des symptômes récurrents ou graves consiste en l'ablation de toute la peau concernée suivie d'une greffe directe avec des lambeaux de peau en prélevant de la peau sur une zone de votre corps et en la plaçant sur une autre zone du corps. L'ablation chirurgicale complète des zones touchées par la maladie de Verneuil peut traiter la partie affectée, mais n'empêche pas la maladie de se manifester dans d'autres secteurs.

Maladie de Verneuil : Récidive

L'obésité, une élimination incomplète ou des infections cutanées permanentes peuvent augmenter les risques de récidive de la maladie de Verneuil, même après un traitement chirurgical.

 

 

Maladie de Verneuil : Recommandations

Voici quelques suggestions et recommandations qui peuvent vous aider à soulager l'inconfort, accélérer la guérison et prévenir la propagation de l'infection liée à la maladie de Verneuil.

  • Appliquer des compresses chaudes
    Un gant de toilette chaud ou une compresse peut aider à réduire l'enflure.
  • Gardez la zone touchée propre
    Lavez délicatement les zones touchées par la maladie de Verneuil, avec un savon antibactérien. Après le lavage, appliquer un antibiotique autour de la plaie.
  • Portez des vêtements amples
    Des vêtements amples et des sous-vêtements légers peuvent aider à prévenir les irritations de la peau, tandis que des vêtements synthétiques et moulants peuvent irriter votre peau.
  • Éviter de se raser
    Le rasage peut irriter les zones touchées par la maladie de Verneuil.
  • Ne pas fumer
    Aucune étude scientifique n'a été réalisée sur les effets du sevrage tabagique sur la maladie de Verneuil. Cependant, l'arrêt du tabac a de nombreux avantages pour la santé et peut améliorer le cours de la maladie.
  • Perdre du poids
    L'excès de poids augmente le nombre de zones où la peau se frotte - par exemple, entre les plis de la peau – ce qui provoque des frictions, une augmentation de la transpiration et la croissance bactérienne. Bien que la perte de poids ne guérisse pas la maladie de Verneuil, elle peut en améliorer les symptômes.

 

 Les informations données sur ce site ne sauraient engager l’auteur et ne sont données qu’à titre informatif. Aussi, consultez un professionnel de la santé pour toute question concernant la maladie de Verneuil.

 

 

Maladie de Verneuil : Forum et témoignages

Votre expérience sur la maladie de Verneuil peut être intéressante pour les autres. Pensez-y !

Nous vous proposons de laisser vos commentaires dans le forum ci-dessous.

Vous pouvez également voter pour cet article :

(193 votes, moyenne 4.20 sur 5)
MALADIE DE VERNEUIL - Causes, Traitement, Symptômes, Diagnostic, Définition. Manifestations, Précautions, Dépistage, Tabac. Avis, Boutons, Aisselles, Pubis, Stade. Complications, chirurgie, récidive. FORUM4.20 sur 51 basé sur 193 votants.

Commentaires   

 
0 #356 Pat 12-03-2015 16:55
Bonjour à toutes et tous je viens de faire le tour du forum et je comprends toutes vos souffrances, moi je vis avec cette maladie depuis 20 ans environ et si ça peut vous donner un peu d'espoir moi de mon coté il semble que ce soit de moins en moins fort par contre grosse réduction du tabac et surtout faire très attention a son poids et bien évidemment pas d'alcool ;-) en plus étant un grand stressé il faudrait éviter le stress mais bon je sais que de ce coté la c'est plus compliqué... En tout cas je n'ai pas le sentiment qu'il y est des remèdes efficaces... Courage a vous toutes et tous et si vous avez besoin d'en discuter n’hésitez pas...
Citer
 
 
0 #355 Féé paschier 06-03-2015 18:39
Salut Cricra! J'ai 32 ans et la maladie de Verneuil au stade 1 depuis plusieurs années. Les symptomes et cicatrices sont situés sur les fesses + région du pubis + aine/cuisses.
Comme toi, suis maman solo et refaire sa vie n'est pas simple. Je n'ai pas rencontré d'homme de qui je sois suffisamment proche et en qui j'ai suffisamment confiance pour parler de ma maladie et me montrer. Donc jusqu'ici l'intimité c'est dans la pénombre :).
Ce qui a changé pour moi depuis 2 ou 3 ans c'est que je suis plus féminine et plus coquette qu'avant, histoire de reprendre confiance en moi. Je commence à accepter de me regarder dans le miroir et je fais tout pour me sentir bien dans ma tête. Le rasage du maillot est banni pour moi car ça me cause de lourdes complications à la repousse. Et depuis peu je me sers d'une petite tondeuse pour femmes, c'est pas impeccable mais mieux que rien. Tout ça pour te dire que je suis de tout cœur avec toi et si tu as envie d'échanger ce sera avec plaisir..!
Citer
 
 
+2 #354 cricra 04-03-2015 21:53
J'ai la maladie de Verneuil depuis 8 ans opérée merveilleusemen t en proctologie bagatelle à bordeaux. ayant subie 3 opés avec mèches avant !! Maman solo je n'arrives pas à avoir de relations amoureuses... besoin de vos conseils et témoignages car cette p¨-(è'"é de maladie est située sur ma région anale et pelvienne. Qui voudra et aura envie de moi à présent ?????
Citer
 
 
+2 #353 Amandine 27-02-2015 09:18
Pour Elsa : je ne comprend pas ta réaction envers le message d'Agnès. Les forums sont fais pour demander de l'aide, pas pour se faire jeter ! Quant au mot bouton, je l'utilise aussi et j'ai bien la MV ! Ne juge pas si vite, c'est vraiment désobligeant :
Pour Agnès : je te conseil d'aller voir un spécialiste dans ta région car lui seul pourra poser un réel diagnostic. Dans tous les cas, la MV n'est pas cool mais il y a une communauté de soutien incroyable donc n'hésite pas à faire part de tes craintes.
Citer
 
 
+2 #352 dima 27-02-2015 08:54
pour elsa : tu ne devrait pas repondre au gens de cette maniere beaucoup de personne passe par plusieurs stade avant de savoir ce qu'il ont.
la plupart des medecins ne connaissent pas verneuil c'est normal qu'agnes prenne mal ta reponse on est la pour se soutenir et se conseiller
Citer
 
 
+2 #351 agnes 27-02-2015 00:14
Elsa : T'as pas tres bien lu toi non plus mon commentaire aparement. J'ai jamais dis que j'ai cette maladie et les forums existent pr trouver du soutien et de l'aide. J'espère que tu travaille pas ds une branche medicale car si tu traite les gens comme de la merde quand ils expriment leur problèmes, t'as rien a faire sur les forums. Et il t'en faut vraiment peu pr t'énerver. Pr info, si je suis sur ce site c'est que j'ai des personnes de ma famille qui sont atteintes de cette maladie et désolé pr toi mais cela a commencer par les mêmes symptômes. Tu parle de mst ou autre mais j'ai dis que j'étais aller voir un gyneco et, d'après ton prenom t'es une fille non, donc tu dois bien te douter que jai deja passer les tests. Alrs le mot "stupide" tu le garde pr toi et la prochaine fois quon te demande de l'aide sr quelque chose que tu connais pas, réfléchi avant de repondre et respecte les gens
Citer
 
 
-4 #350 elsa 25-02-2015 22:14
Réponse pour agnès. Tu n'as pas lu tous les commentaires des personnes qui ont cette maladie ou quoi !!! tu n'as pas la maladie de Verneuil, les boutons que tu as sur le pubis ne sont rien par rapport à cette maladie. Cela peut être une mst ou une infection ou plein d'autres choses mais pas cette maladie car cette maladie c'est pas des boutons!!! alors va voir un autre spécialiste dans ta région et il te donnera surement un autre diagnostic que ceux que tu as déjà vu. Mais arrête de psychoté sur cette maladie et surtout arrête de regarder sur internet les maladies qui peuvent exister, quand tu marques boutons et pubis car c'est stupide, c'est sûrement rien et tu te fou la trouille toute seule et tu énerve des personnes comme moi qui ont réellement cette maladie.
Citer
 
 
+1 #349 agnes 25-02-2015 07:37
Bonjour, jai lu plusieurs de vos commentaires et avoue que ca me fais encore plus stresser. Cela fait plusieurs mois que jai des boutons qui apparaissent et disparaissent sur le pubis. Apres le gyneco et le dermatho, rien ne fonctionne. Mon dermatho me dit que c'est une sorte de staphylocoque doré, verdict fait sans prise de sang ou autre analyse en dehors de la vue et du touché. J'ai pas d'autres boutons sur le reste du corps. Je fume bcp, je suis une personne stressé de nature et en plus jai quitté ma region que j'aimais pr suivre min conjoint ds les Yvelines (qd on vient du Sud, je peux dire que le changement est brutal ). Je n'est aucun revenu et impossible de chercher du travail car ces boutons me font atrocement souffrir. Et pr couronner le tt, on essait d'avoir notre 1er enfant.je connais rien ici, à Bois d'Arcy donc Svp, est ce que quelqu'un pourrait me donner le nom de "vrai" medecin car plus sa va et plus je me demande si jai pas cette foutu maladie de verneuil. Merci
Citer
 
 
0 #348 elsa 24-02-2015 22:27
justification sur mes commentaires précédents l'antibiotique que je prends en cas de poussée est Augmentin, j'ai vu en lisant que je m'étais tromper. L'androcur est l'hormone que je prends tous les soirs avec ma pilule et que j'arrête en même temps que ma pilule. désolé pour cette erreur.
Citer
 
 
0 #347 elsa 23-02-2015 23:14
Pour finir, à la base les traitements que m'a prescrit ma spécialiste ne sont pas pour cette maladie c'était plutôt expérimentale mais ça marche. Alors je vous conseille de parler de mon histoire à votre médecin et même de lui indiquer que c'est mme modeste duval du chu de rouen. car travailler en collaboration entre médecin peu faire progresser la guérisson de cette maladie. Pour peut être un jour trouver un vrai traitement. j'ai aussi partagé mon expérience pour dire à tout ceux qui sont en stade 3 que des traitements existent et que il ne faut pas abandonner car ça va s'améliorer. Aujourd'hui j'ai une vie normale j'ai un fiancée,je suis responsable qualité et je vis presque comme tout le monde, ma maladie n'est plus un handicape ou une honte et d'ailleurs la plupart des gens savent que le l'ait. alors courage et battez vous.
Citer
 
 
0 #346 elsa 23-02-2015 23:08
suite encore ^^ donc j'ai été opéré car je n'avais pas mes règles régulièrement mais c'était l'un des effets secondaires du traitement, le problème s'est que ça rester en moi. Donc mon gynéco m'a changé ma pilule et tout va bien, je vais le voir tous les ans comme tous le monde et plus de soucis. Aujourd'hui je n'ais plus vraiment de traitement je prends ma pilule (triafemi) et l'androcur tous les soirs et si il m'arrive mais c'est très très rares d'avoir une poussée je fais une cure d'antibiotique (androcur) et souvent la grosseur se résorbe sans s'ouvrir, et donc ne fait pas de cicatrice ni ne coule pas. Tout ça pour dire que les traitements que m'a prescrit ma spécialiste sont très efficace car passer d'un stade 3 à presque un stade 0 c'est génial. et surtout être loin des blocs et de l'hôpital et vivre normalement
Citer
 
 
0 #345 elsa 23-02-2015 23:01
Suite du commentaire précédent. J'ai arrêté le traitement de remicab mais j'ai continué l'androcur. a l'époque ma pilule était carlin bleu je vous dirais pourquoi je vous donne cette infos après. Donc j'ai été tranquille 6 mois, puis une rechute et une autre le mois d'après mais toujours situé sur les fesses maintenant jamais ailleurs. Donc ma spécialiste m'a prescrit de l'androcur (antibiotique) à chaque poussée et des piqûres d'humira au départ tous les semaines puis pour finir toutes les 3 semaines. J'ai arrêté l'androcur et j'ai eu des poussée, puis je l'ais repris et j'ai arrêté moi même quand je n'ais plus eu de pousser car les piqûres sont assez douloureuse. et je n'ais plus eu de poussées. Sauf que je vais voir mon gynéco car j'ai mal quand j'ai des rapports et là ils découvrent que j'ai une poche de sang dans l'utérus et donc opération curetage. Ma pilule était trop forte avec l'androcur et donc je n'avais pas mes règles régulièrement.
Citer
 
 
0 #344 elsa 23-02-2015 22:54
bonjour, je m'appelle elsa et j'ai 25 ans, on m'a diagnostiquée cette maladie à 17 ans.A l'époque j'étais traité par un dermatologue pour de l'acné très sévère et quand ma maladie c'est déclarer, il m'a tout de suite dit que c'était ça et il m'a envoyé au CHU voir une spécialiste. J'étais en stade 3 quand je l'ais rencontré je passant mon temps à être opéré mais les opérations étaient un soulagement. Ma spécialiste m'a fait faire une cure d'antibiotique j'étais à 3g par jour et des séances de laser chauffant entre les cuisses et tous ceci à atténuer un peu la maladie. Puis elle m'a prescrit de l'androcur, ce sont des hormones, ne vous inquiéter pas ça ne change pas la libido et n'augmente pas la pilosité! Avec j'ai fais un peu plus d'1 ans de traitement de rémicab en perfusion et donc à l'hôpital au départ toute les semaines puis plus espacer. Cela à très bien fonctionné,j'ét ais en totale rémission.sauf les 3 dernières doses ou j'ai fais des tachycardies j'ai donc arrêté le traitement
Citer
 
 
+1 #343 Lilyane 23-02-2015 04:25
(suite)J'ai 3 enfants et 2 en souffrent également, ils ont développé cette maladie vers l'âge de 16 ans. J'ai une très grande peur de devoir encore être opérée et lorsque ça devient trop critique, je vais chez mon médecin de famille me faire inciser le nodule. Dès que je constate un nodule, je désinfecte régulièrement et j'applique du bactroban plusieurs fois par jour. Je suis belge et le bactroban n'est pas remboursé en Belgique et coûte presque 10€ le tube de 15g. Cette maladie me coûte 50€ par mois en bactroban et compresses stériles, aucune aide pourtant je suis reconnue handicapée à + 66% pour d'autres maladies. J'ai eu recours à plusieurs expertises médicales et certains experts ne connaissent même pas cette maladie ! A quand une reconnaissance de cette maladie, à quand un traitement efficace. C'est inhumain de laisser souffrir les gens comme ça !
Citer
 
 
0 #342 Lilyane 23-02-2015 04:23
Bonjour à tous, comme vous, j'ai la maladie de verneuil. J'ai 49 ans et voilà 13 ans que j'ai cette maladie et on me l'a directement diagnostiquée. J'ai cru que j'avais un furoncle sous l'aisselle et j'ai fini par consulter un médecin car je ne savais pratiquement plus bouger mon bras. Il m'a dit qu'il fallait m'opérer, j'ai donc été voir un 2ème puis un 3ème et un 4ème. Ils m'ont tous dit la même chose donc j'ai été me faire opérer sous anesthésie locale. Je m'en souviendrais toute ma vie, j'ai cru que j'allais perdre connaissance tellement je souffrais. Ça n'est plus revenu là où on m'a opérée mais bien juste à côté et à l'autre aisselle, sur le haut intérieur des cuisses, à l'aine...
Citer
 
 
+1 #341 Suzanne 22-02-2015 12:07
Bonjour, j'ai cette maladie depuis l'âge de 17 ans j'ai découvert le nom de cette maladie l'année dernière, j'ai subit 4 interventions chirurgicales il y a 20 ans. Cette maladie invalidante me clouait au lit car la douleur m'empêchait de marcher je me déplaçais avec une canne pour me soulager, l'abcès etant placer à l'intérieur de la fessé. Chaque crise durait 1 mois voire 3, jusqu'à une intervention chirurgicale douloureuse avec la pause d'un drain, et de toilette quotidienne prodiguée par une infirmière. Le seul conseil que les médecins me donnaient c'était d'éviter les coups et les chocs. Maintenant je sais que cela n'a rien à voir du reste j'ai décelé sur mon corps plusieurs zones atteintes maintenant, et mon médecin me suit et je vide les zones atteintes régulièrement pour qu'elles ne soient pas infectées et éviter que ca se dégrade en forme aggravée comme la première fois. J'ai ces infections réparties dans le dos l'aine les aisselles fesse zone pubienne.
Citer
 
 
+3 #340 Zeraoula 19-02-2015 12:32
Bonjour à tous.jai 33 ans et je viens d'etre diagnostiqué comme ayant la maladie de verneuil.aucune réaction de ma part aucune crainte aucune angoisse, il y a pire comme maladie vraiment...j'ai une recette miracle pour vous eviter de souffrir lors d'une inflamation trés aigue...prenez de la mie de pain (emiettez la ) la mélanger avec du savon de marseille ( du vrai !!!) chauffer le tout dans un bol au micro onde ou a la casserole , ensuite appliquer ce mélange qui ressemble à une pate sur une compresse et poser le tout sur la zone douleureuse ( lors du coucher de preference).a votre lever labces sera ramolli et le pu sortira tout seul..c magique ca me convient ca soulage et ca marche...ps: utiliser des compresses/pans ements pour eviter les fuites et aplliquer la pate lorsqu'elle est chaude( extrement agreable et efficace)
Citer
 
 
+1 #339 bipbip 12-02-2015 14:34
Citation en provenance du commentaire précédent de Chouchou31 :
Bonjour,

Je vous communique le traitement (à prendre sur 6 mois) qui m'a été prescrit par un dermato spécialisé Maladie de Verneuil. Pouvez vous me dire si vous l'avez déjà testé et pour quels résultats ? Merci de votre retour !!
Pour 3 mois de traitement, sauf FLAGYL (1 mois seulement)
MATIN : 1 DALACINE 300MG
1 RIFADINE 300MG
1 FLAGYL 500MG
1 HYDROCORTISONE 20MG

MIDI : 1 DALACINE

SOIR : 1 DALACINE
1 RIFADINE
1 FLAGYL

bjr je connais trés bien se médecin je suis a ma 3eme antibiothérapie de 6 mois chacune et se soit disant spécialiste de la maladie de verneuil et en fait un charlatant qui ne peut rien faire de plus.Je conseil la chirrugie mais faut trouvé le bon chirrurgien bon courage a tous.
Citer
 
 
+2 #338 Marie 02-02-2015 21:22
Bonsoir,
En 2014, je me suis faite opérée 3 fois en 6 mois (un abcès et 2 kystes infectieux), mon médecin m'a donné une prescription pour consulter un dermatologue sur Paris, il m'a diagnostiqué cette maladie.

Aujourd'hui, je suis prise en charge à 100% par la CPAM en ALD.

Je suis de nouveau embêter et sous antibiotiques qui n'ont pas l'air de faire grand chose cette fois-ci.

Mardi prochain, j'ai Rdv au CHI DE POISSY,, avec une dermatologue qui connaît et traite la maladie, ils ont également une chirurgienne qui la connaît et l'opère. Ils ont des Rdv rapides et des planning pour les urgences lorsque l'on est en crise ou en poussée.

Bon courage à tous et à toutes.
Citer
 
 
+1 #337 Agnès 01-02-2015 19:23
Bonsoir,

j'ai 43 ans et suis atteinte a priori depuis mes 19 ans; Après plusieurs opérations sans succès, (environ une quinzaine au niveau sein, aine et aisselle) je suis atteinte en permanence sous l'aisselle et au périnée Le problème est que je ne veux plus me faire opérer ou prendre quelconque antibiotique inutile et mutilant pour le foie. Alors courage, il faut malheureusement vivre avec et surtout essayer de positiver même si cela est clairement impossible par moment. Je vis en province après avoir vécu à Paris avec un bon boulot. Aujourd'hui, plus de travail et fatigue chronique... Bref, y'a pire c'est sûr mais je me demande s'il n'y a pas un truc louche que les autorités sanitaires connaissent à savoir polluant quelconque ( vaccins ou simplement alimentation ?). j'ai arrêté de fumer et cela ne change rien pour le moment, je précise que je suis mince. Voila Y'en a marre de cette maladie de M.... Aucune hérédité chez moi. Courage à tous. Cordialement.
Citer
 
 
+1 #336 Mélissa Labrecque 31-01-2015 18:17
Cette maladie me pourrit la vie! J'arrive à peine à passer plus de 2 jours sans une nouvelle poussée! La peau n'a même pas le temps de guérir! C'est une après l'autre et je suis vraiment à bout! Je prends de la Tétracycline et j'utilise des crèmes des topiques. Je me soigne naturellement aussi avec la fleur de matricaire...ri en ne fonctionne...de quoi devenir fou raide! Faut vraiment pousser sur la recherche!
Citer
 
 
+1 #335 André 25-01-2015 03:06
.et bien

sûr, il faut éviter les boulots et les ambiances chaudes et humides qui

favorisent la sudation et les inflammations et donc les récidives ... Je me

souviens d'un voyage aux Antilles, ce fut une catastrophe à mon retour...et

l'excès de soleil est déconseillé... (à suivre dans message suivant) Donc, je

varie les soins, mais je sais qu'il faut que ce soit quotidien et ne pas

attendre que l'on soit en crise aigue. Belle journée et merci pour vos

témoignages, j’ignorais que tant de gens souffraient de cette maladie... je

me sens moins seul. André
Citer
 
 
+2 #334 André 25-01-2015 03:04
(...)
.et bien

sûr, il faut éviter les boulots et les ambiances chaudes et humides qui

favorisent la sudation et les inflammations et donc les récidives ... Je me

souviens d'un voyage aux Antilles, ce fut une catastrophe à mon retour...et

l'excès de soleil est déconseillé... (à suivre dans message suivant) Donc, je

varie les soins, mais je sais qu'il faut que ce soit quotidien et ne pas

attendre que l'on soit en crise aigue. Belle journée et merci pour vos

témoignages, j’ignorais que tant de gens souffraient de cette maladie... je

me sens moins seul. André
Citer
 
 
+3 #333 André 25-01-2015 03:04
(...)
Comme j'ai pu le lire dans certains témoignages, l'argile verte est efficace,

les huiles essentielles de AJOWAN (à diluer, dermo-corrosive !!!,), ELEMI( j'en

mets un goutte pure sur les lésions, sauf près des muqueuses!, KATAFRAY,

je viens de la découvrir, elle donne de très bons résultats, les débuts de

kyste se résorbent en deux trois jours et elle n'est pas dermo-corrosive .

Le gel d'aloevera est aussi efface, il soulage et cicatrise la peau...
(...)
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir